Bienvenue en Bourgogne-Franche-Comté !

Découvrez la région Bourgogne-Franche-Comté
Cette grande région de l'Est de la France comporte 8 départements qui recèlent de 1001 merveilles !
Bourgogne-Franche-Comté : le tourisme nature !
Une Histoire riche, des cultures typiques, un patrimoine inégalé, des paysages à couper le souffle, ...
Une région d'arts et de culture(s) !
Artistes nés et/ou inspirés par la Franche-Comté, architectures de haute qualité, cultures locales authentiques et folklore sont autant d'atouts de chaque coin de la région Bourgogne-Franche-Comté !
Détente et loisirs en Bourgogne-Franche-Comté
La Bourgogne-Franche-Comté permet de se ressourcer partout, tout le temps grâce à ses nombreux festivals, sports, plages, divertissements, etc.
Gastronomie bourguignonne et gastronomie comtoise
La gastronomie franc-comtoise et la gastronomie bourguignonne disposent aussi bien de spécificités que de points communs. Faisons un petit tour gourmand en Bourgogne-Franche-Comté ...

Alesia : site archéologique

Le site archéologique d'Alésia se situe à Alise Sainte-Reine, entre Montbard et Dijon, en Côte-d'Or. Ce site est reconnu comme le lieu officiel de la fameuse bataille d'Alésia (ou siège d'Alésia) ainsi que le site officiel de l'oppidum gaulois d'Alésia et de la ville gallo-romaine d'Alésia.

Site archéologique d'Alésia

  • Historique

Le siège d'Alésia

Tableau du siège d'AlésiaLe siège d'Alésia constitue une très célèbre bataille qui a été décisive dans la guerre des Gaules.

- La guerre des Gaules et le siège de Gergovie

Cette guerre des Gaules, déclarée par César comme défense préventive de Rome d'éventuelles invasions serait en réalité, selon les historiens, une véritable guerre de conquête impérialiste pour que César accroisse encore et toujours son pouvoir et son prestige. La guerre des Gaules a été menée par Jules César de 58 à 50 avant J-C.

Depuis 58 avant J-C, Jules César contrôle de plus en plus le territoire de la Gaule. Aussi, Vercingétorix (chef des Arvernes, l'un des 54 peuples gaulois de l'époque) réussit à rassembler plusieurs des peuples du Centre de la Gaule. Il parvient ainsi à gagner la bataille du siège de Gergovie fin avril 52 avant J-C.

- La guerre des Gaules et le siège d'Alésia

Malgré sa défaite à Gergovie, Jules César poursuit ses attaques par le siège d'Alésia quelques mois plus tard, durant l'été. En infériorité numérique pour combattre, César renonce à un assaut mais use de stratégie afin d'affaiblir l'armée gauloise de Vercingétorix. Ainsi débutent les travaux de siège. César bâtit une double ligne de fortification afin d'isoler l'oppidum gaulois et aussi afin de se protéger de toute attaque extérieure. La contrevallation (ligne de fortification intérieure) mesure plus de 15km tandis que la circonvallation (ligne de fortification extérieure) mesure 21km.

Les Gaulois, coincés par les fortifications ne peuvent plus se nourrir. En septembre, l'armée de secours des gaulois arrive enfin. Toutefois, les premiers assauts de l'armée gauloise se soldent tous par des échecs. Alors, Vercassivellaunos, un cousin de Vercingétorix, décide de former une troupe d'élite de 60 000 hommes. Le 26 septembre 52 av. J.-C, la bataille décisive d'Alésia est menée. Durant cet assaut, les Romains attaqués de toute part commencent à céder. Mais face à l'arrivée de la cavalerie et de nouvelles cohortes romaines, les gaulois prennent la fuite. Vercingétorix décidera de se rendre le lendemain et le siège d'Alésia marquera la victoire Romaine et la fin de la guerre des Gaules (malgré encore quelques révoltes gauloises en 51 avant J-C).

- Alésia, ville gallo-romaine

La victoire de César à Alésia marque le début de la Gaule romaine et du peuple gallo-romain. Alésia deviendra ainsi l'une des premières villes gallo-romaines qui prospérera grâce notamment aux artisans bronziers et aux forgerons, durant 3 siècles. Mais en 269 puis en 276, suite aux migrations germaniques des Francs et Alamans, Alésia deviendra un site de plus en plus désert et qui sera définitivement abandonné au 5ème Siècle.

Un site controversé

Le site d'Alésia a longtemps été contesté (et l'est encore un peu) malgré le consensus scientifique situant Alésia à Alise-Sainte-Reine, suite aux fouilles engagées à l'initiative de Napoléon III qui ont permis de découvrir un important stock d'armes de l'âge du bronze.

En effet, certains textes anciens (une traduction possible du récit de César, un passage de Plutarque, un passage de Dion Cassius, etc.) situent Alésia chez les Séquanes c'est-à-dire en Franche-Comté. Même si plusieurs centaines de sites se sont définis comme le site antique d'Alésia, seuls 2 paraissent sérieux selon les scientifiques, archéologues et historiens : le site d'Alise-Sainte-Reine en Côte-d'Or et le site de Syam-Chaux-des-Crotenay dans le Jura.

Il faudra attendre les années 2000 pour qu'un consensus dans la communauté des archéologues et historiens se forme pour situer officiellement Alise-Sainte-Reine comme le lieu du site historique d'Alésia, notamment grâce aux fouilles de 1990.

 

  • Le MuséoParc Alésia

MuseoParc d'Alésia

Le MuséoParc Alésia est un site qui comprend 2 musées et un parc de 7000 hectares. Il a été inauguré en 2012 et se situe à côté de Alise-Sainte-Reine et est situé à proximité du site archéologique d'Alésia et de la statue de Vercingétorix. Ce MuséoParc est construit autour de 2 thèmes : « l'histoire du siège d'Alésia en -52 » et le « mythe de la fondation de la nation française ».

- Le Centre d'Interprétation de la Bataille d'Alésia

Ce musée est dédié au Siège d'Alésia. On retrouve dans ce bâtiment de 1200 m² des objets antiques, des fac-similés, des représentations de guerriers gaulois et de légionnaires romains, un diorama (reconstitution historique), des films, des maquettes, des bornes multimédia, des reconstitutions de machines de guerre, la maquette du site de la bataille d'Alésia, etc.

Ce musée se complète à l'extérieur d'un espace de 6500m² où a été reconstitué partiellement les doubles fortifications romaines précédées d'un glacis, avec tours de guet et de défense, fossés, remblai, rempart, armes de siège, palissade et pièges hérissés de pointes, etc.

- Le site archéologique d'Alésia / La ville gallo-romaine

Le site archéologique antique d'Alésia se compose de :

  • 2 accès fortifiés ;
  • Quartiers artisanaux, commerçants, d'habitation (on peut voir des fondations et des caves en pierre de taille) ;
  • Rues partiellement pavées raccordant les ilots ;
  • Sanctuaire de Cybèle (grande Déesse, déesse mère ou mère des dieux) saccagé vers 370 ;
  • Un théâtre romain de 5 000 places ;
  • Un forum romain fermé par une basilique religieuse ;
  • Monument d'Ucuetis (dieu celtique de la métallurgie) avec une cour bordée de portiques et une salle souterraine creusée dans la roche (ancien siège et lieu de culte de la corporation des bronziers et des forgerons) ;
  • Un bâtiment rectangulaire ouvert au centre de l'agglomération avec décor sculpté de têtes négroïdes massacrées et de guerriers gaulois ;
  • Un fanum octogonal, construit au sein d’un vaste sanctuaire où les populations viennent remercier le dieu pour la guérison accordée ;
  • Un temple de quatre colonnes entouré d'une enceinte du 2ème Siècle ;
  • Un therme romain avec plusieurs salles (palestre, édicule à la déesse, caldarium, tepidarium, etc.) ;
  • Traces du culte chrétien de Sainte Reine aux 5ème et 6ème Siècles.

Ces vestiges gallo-romains peuvent faire l'objet de visites guidées, d'ateliers pédagogiques, de week-ends thématiques, etc.

- La statue de Vercingétorix

A l’ouest du Mont-Auxois (lieu où l’oppidum domine le champ de la dernière bataille opposant les Gaulois aux Romains), se trouve la fameuse statue de Vercingétorix. Elle a été sculptée en 1865 par Aimé Millet, suite à la demande de Napoléon III afin de commémorer la fin des recherches archéologiques qui ont eu lieu à Alésia.

Cette statue de Vercingétorix mesure 6,6 mètres de haut et a été réalisée en tôle de cuivre. Elle repose sur un socle en pierre de 7 mètres dessiné par l’architecte Viollet-le-Duc.

- Le parcours-découverte

En 2016, le MuséoParc a été complété par un parcours-découverte de 7 000 hectares (il s'agit de la superficie totale occupée par les Romains au moment du siège). Ce parcours permet de découvir les différents lieux clés du Siège d'Alésia, des anciennes fortifications Romaines au camp de César.

- Evolutions du MuséoParc d'Alésia

En 2018, un « musée archéologique de la ville gallo-romaine d'Alésia » de 5 000 m2, enrichira encore ce MuséoParc. Il sera situé sur le Mont-Auxois, à proximité de la statue de Vercingétorix. ce musée archéologique sera organisé autour des collections et des infrastructures antiques mises au jour. Il retracera l'histoire culturelle et civilisationnelle sur le site depuis la Préhistoire. Seront également présentés l’organisation de la ville gallo-romaine et le mode de vie de ses habitants (habitat, commerce, artisanat, religion).


- Pour en savoir + :

Site officiel du MuséoParc d'Alésia : http://www.alesia.com/

- Carte situant le MuséoParc d'Alésia :

Imprimer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook

Twitter

Réserver un Hôtel

Booking.com

Réservez une chambre d'hôtel ou un autre hébergement en totale sécurité grâce à notre partenaire Booking.com.
Plus de 2000 hébergements référencés en Bourgogne-Franche-Comté : comparez les prix et bénéficiez des meilleurs tarifs d'hébergement garantis !

Please publish modules in offcanvas position.

Bfcomte - Age Themes