Bienvenue en Bourgogne-Franche-Comté !

Découvrez la région Bourgogne-Franche-Comté
Cette grande région de l'Est de la France comporte 8 départements qui recèlent de 1001 merveilles !
Bourgogne-Franche-Comté : le tourisme nature !
Une Histoire riche, des cultures typiques, un patrimoine inégalé, des paysages à couper le souffle, ...
Une région d'arts et de culture(s) !
Artistes nés et/ou inspirés par la Franche-Comté, architectures de haute qualité, cultures locales authentiques et folklore sont autant d'atouts de chaque coin de la région Bourgogne-Franche-Comté !
Détente et loisirs en Bourgogne-Franche-Comté
La Bourgogne-Franche-Comté permet de se ressourcer partout, tout le temps grâce à ses nombreux festivals, sports, plages, divertissements, etc.
Gastronomie bourguignonne et gastronomie comtoise
La gastronomie franc-comtoise et la gastronomie bourguignonne disposent aussi bien de spécificités que de points communs. Faisons un petit tour gourmand en Bourgogne-Franche-Comté ...

République du Saugeais

La République libre du Saugeais est une république folklorique (micronation autoproclamée) composée de 11 communes du Haut-Doubs. La capitale politique de la République du Saugeais est Montbenoît tandis que sa capitale économique est Gilley. Cette République a une superficie de 128 km².

République du Saugeais

Historique

Origines du Saugeais

Au XIème Siècle, le val du Saugeais, jusqu'alors déserté, voit s'installer un ermite : Benoit. Appartenant originellement à Landry, seigneur de Joux, ce territoire sera donné à Humbert de Scey, archevêque de Besançon. Des chanoines de Saint-Maurice d'Agaune (Suisse) et des Savoyards seront envoyés sur place pour défricher ce territoire et construire l’Abbaye de Montbenoît. L'ermite Benoit y organisera la communauté religieuse de l'abbaye. Celle-ci exercera le pouvoir seigneurial sur cette terre jusqu'à la Révolution. En outre, 11 villages seront progressivement fondés.

Naissance de la République du Saugeais

La République du Saugeais nait "officiellement" en 1947.

Le préfet du Doubs, Louis Ottaviani, arrive pour déjeuner à l'Hôtel de l'Abbaye, à Montbenoît. Georges Pourchet, patron de l'hôtel, blague dès l'entrée du préfet dans l'hôtel :

« Monsieur le Préfet, disposez-vous d'un laissez-passer pour entrer dans la République du Saugeais ? »

Le préfet du Doubs, tout d'abord surpris, répond :

« Monsieur Pourchet, expliquez-moi donc cela. »

Georges Pourchet développe alors l'identité culturelle propre de ce territoire, basée sur une histoire singulière. Après cet exposé convaincant, le Préfet s'exclame avec humour :

« Pour qu'il y ait République, il faut un Président !  C'est pourquoi je vous nomme Président de la République du Saugeais Monsieur Pourchet ! ».

Dès lors, le pays sauget devient "officiellement" une république factice, dont le président sera Georges Pourchet de 1947 à 1968 (année de son décès).

De 1968 à 1972, la République du Saugeais n'a plus de président. Ce n'est qu'en 1972 que la femme de Georges Pourchet, Gabrielle Pourchet deviendra à son tour présidente.

Décédée en 2005, c'est sa fille, Georgette Bertin-Pourchet qui devient présidente.

Géographie

La République du Saugeais s'étend sur 125 km² et est composée de 11 communes du Haut-Doubs, dans le canton de Montbenoît : Les Alliés, Arçon, Bugny, La Chaux, Gilley (capitale économique), Hauterive-la-Fresse, La Longeville, Maisons-du-Bois-Lièvremont, Montbenoît (capitale politique), Montflovin et Ville-du-Pont.

Les habitants de la république du Saugeais s'appellent les Saugets et Saugètes (ou Saugettes).

La République du Saugeais : elle a tout d'une vraie !

Même si la République du Saugeais n'est que folklorique, le jeu a été poussé à son paroxysme puisque s'est développé une vraie fausse République. 

En effet, depuis 1947 la République du Saugeais a un président.

Dès son élection en 1972,  la présidente du Saugeais de l'époque, Gabrielle Pourchet, nomme un premier-ministre, un secrétaire général, 2 douaniers et 12 ambassadeurs.

En 1973, les armoiries officielles sont adoptées. Un blason est créé par le Colonel Henri de St Ferjeux. Il représente la crosse de l'abbé, le heaume des Sires de Joux, le sapin sur la montagne et la rivière.

En 1978, Télé Saugeais, une chaîne de télévision bénévole est créée et approuvée par la présidente.

En 1981, un drapeau est choisi (il présente trois bandes verticales d'égale largeur, noir, rouge et or, chargé au centre du blason sauget) et un hymne est décrété (cet hymne se base sur un chant local de 1910) ;

En 1987, un timbre-poste de 2,5 francs est gravé par Jean Delpech avec tous les symboles du Saugeais : blason médiéval, abbaye de Montbenoît, rivière. Toutefois, ce timbre est inutilisable.

En 1995, un billet de banque est édité (sans valeur légale)

En 2010, un timbre-poste est édité (celui-ci, contrairement à celui de 1987, peut être utilisé)

A noter également la création et la délivrance d'un passeport (sans valeur légale) aux saugets, ainsi qu'un laissez-passer aux touristes. Il y a même une douane et parfois des contrôles douaniers ! Cette République dispose en outre de plus de 500 citoyens d'honneur dans toute la France et l'Europe.

Le blason

Blason de la République du Saugeais

Officiellement (à l'origine) :

Parti au un d’azur à la montagne de trois coupeaux d’argent sommé d’un pin de même.

  • ciel bleu profond de l’hiver : émail azur du champ ;
  • moyenne montagne : trois coupeaux ;
  • sapin couvert de neige : argent.

Au deux de sinople à une rivière d’argent ondée en fasce.

  • vert des forêts et des champs : émail sinople du champ ;
  • le Doubs, rivière ondée et brillante au soleil : argent.

En chef de gueules chargé d’une crosse abbatiale d’or et d’un heaume d’argent.

  • abbaye, centre spirituel, intellectuel et historique du Sauget ; marque d’abbé régulier, chef du monastère, autorisée par le pape Benoît XII en 1337 : crosse d’or ;
  • Landri, seigneur de Joux, cède Montbenoît vers 1100 au groupe de religieux qui y vivent : heaume argenté.

 

Mais en réalité :

Le blason n'est pas représenté avec une crosse mais uniquement avec sa tête (le crosseton) ; la rivière n'est jamais représentée avec des "flots" et donc ne constitue pas une rivière héraldique ; le "pin" est plutôt un sapin. Le véritable blasonnement serait plutôt : 

Parti au un d’azur à une montagne de trois coupeaux d’argent sommé d’un sapin de même

Au deux de sinople à la fasce ondée d’argent; au chef de gueules chargé d’une crosse d’or mouvante du trait du chef et d’un heaume d’argent taré de profil.

Télé Saugeais

Télé Saugeais a été créé en 1978. Ellea mis en place un réseau de cinéma itinérant avec également la diffusion d'un magazine vidéo d'informations locales. En 1988, des directs depuis l'abbaye de Montbenoît sont proposés et diffusés sur le réseau hertzien.

De 1989 à 1995, Télé Saugeais occupe diffuse sur FR3 (aujourd'hui France 3 Bourgogne-Franche-Comté) "La vie des Hauts", 15 minutes par mois. Sont alors traités la culture locale, la vie économique et sociale, etc. (Cet ensemble de reportages sera d'ailleurs primé par le Coq d'or du meilleur magazine au festival des Médias locaux en 1991)

Désireux de poursuivre et développer cette expérience, Dominique Garing, co-fondateur de Télé Saugeais, crée en 1992 la SARL Vie des Hauts Production.

L'Hymne du Saugeais

L'hymne du Saugeais se base sur un chant patriotique de 1910 du Chanoine Joseph Bobillier, né à Montbenoît et sur la musique  du barde breton Théodore Botrel (célèbre auteur-compositeur-interprète connu notamment pour La Paimpolaise). Cet hymne mélange identité culturelle et humour. Il est écrit dans un patois spécifique à ce territoire, qui repose sur des dialectes francoprovençaux de vallées d'Aoste et de Haute-Savoie.

 En voici les paroles :

1er couplet

Dé san qu’y a dèz hounnous â mondou
Qu’ant dès uyous dzot let pennons,
Dé san qu’ nôtra taira est ronda
Qu’la vâlà n’est pai en amont
Tout tsaicon deu, fâ bin lou crerre
Qu’i n’y a ran d’té qu’ nôtrou Sadjet
Que stet qu’en sont peuillant se r’crerre
On ptet pô pleu qu’ s’l’érant français !

Refrain :

C’est let vrais Sadjets finra fonta
D’l’Abbaye, d’la Tsâ, d’en Dzillie, d’Léramont
I s’vendraient pleu tcheu dans na monta
Qu’la Franc’, qu’la Sutch, qu’les Rmourots, qu’lèz Larmond
C’est let vrais Sadjets finra fonta
D’l’Abbaye, d’la Tsâ, d’en Dzillie, d’Léramont

2ème couplet

Les vîllous diant qu’ c’est tsie la graina
Qu’ lou Bon Due créeur lou Sadjet ;
Mais pou li fair’ na s’bourra téta
L’a gros mareillie son maittlet ;
Quand l’eur’ fini, c’est pai tout çan,
Lou pu n’va pai sain la dzeurna
D’na Rén’ Mairgritta, mèz enfants
Lou Bon Due treur’ nôtra Sadjeta

Refrain
3ème couplet

Let vîllous dian qu’su nôtret tairets
Dan lou tin ran n’pouillet bussai ;
N’y avait qu’ det batsots pu des piairets
C’est det moines qu’sont vru èpiairrai ;
L’ant s’bin cruillie, plainrai, rbatai
qu’ djairi maintrant tout tsie avâ
let setteuts sôlant d’entsaplai
Tant y’a d’butin dans let coeumrâs

Refrain
4ème couplet

Let vîllous diant qu’ l’avaient gros sutou,
Quand let Suéd airveurant tsie no
Nôtre maisons breuleurant tutet
I n’y dmoureur’ que let batsots ;
S’maintrant let Suéd vouillint rveri
Y an airet dret pou na moulâ
pou aveu st’ huai du bon bresi
On let pendrait a la Tsemrâ

Refrain
5ème couplet

Quand la Franç’ fassait set grand’guairret
Lou Sadjet ér’ toudj’ lo premie ;
C’est toudj’ aitait dans nôtrou Cairou
qu’ l’a pret set pleu fau grenadie ;
Sin la Tsoulta, sin lou Pulet
qu’est c’qu’airait fait Napoléon
Tret cent Pruscots dans yeu coursets
N’vaillaint pai na rouba d’tsairton

Refrain
6ème couplet

Let Sadjets anmant la dzensainra
Lou sèrat pu lou sapiket
I moudjant gros, beillant a pinra
Mais çan ne rvaud’ pai les Français ;
L’anman câzai, berre et tsantai
Berre en câzan, berre en tsantant
I n’voyant grie, mai pouquet pai,
La bouteil’ que quand n’y a pleu ran

Refrain
7ème couplet

Les Sadjets ant dans yeu gairgueuta
Des mouts qu’nion n’saît cman yeu, rdâtai
L’an pairki cmant na pteta rota
qu’a toudj’ loulzi d’let sacrôlai :
La tsîra qu’ minre, la lra que rlut
La tsrâ, la creuille, lou daidjuron
Lou dzreu d’la dzrensse, lou tsri qu’est tru
Y a d’quet aipouairie lèz Larmond

Refrain
8ème couplet

Tant qu’ l’avill’ vâdra mie qu’la vouépa
Tant qu’ l’avill’ vâdra lou tiercelet
Tant qu’ la baloch’ vâdra la pnéla
Lou Bon Due anmra lou Sadjet
pu tant qu’lou fmie vâdra lou pan
Pu tant qu’ l’au vâdra mie qu’ l’airdzent
Tant pie pou c’tet qu’sont mà contents
No vâdran mie qu’lèz âtret dzens !

Refrain

Le timbre de 1987

Timbre de la République du Saugeais de 1987 Partie gauche : 
  • au 1er plan : le sire de Joux, suzerain de l'abbaye est face à l'archevêque de Besançon ; il lui offre le titre de propriété des terres de Montbenoît ;
  • au 2ème plan : 6 moines bâtisseurs avec leurs outils ;
  • au 3ème plan : 6 moissonneurs ;
  • en arrière-plan : 1 héron, symbole du Saugeais (le héron pourpré et le héron gardeboeufs sont coutumiers de cette région du Haut-Doubs) et 1 tour rappelant les armoiries de la seigneurie de Joux.

Partie droite :

  • le cloître de l'abbaye de Montbenoît ;
  • le blason de la République du Saugeais (crosse archiépiscopale, heaume des sires de Joux, sapin des monts du Jura et cours du Doubs) ;
  • en dessous mention "24 H" avec un skieur rappelant les 24 heures de Montbenoît ancienne compétition de ski de fond, remplacée aujourd'hui par une discipline pluri sportive avec notamment le "Saugeathlon", variante locale du triathlon ;
  • à coté une caméra vidéo rappelle "Télé Saugeais", télévision locale hertzienne puis par câble créée en 1978 et produite depuis l'Abbaye de Montbenoît. 
  • un timide soleil apparaît tout à droite histoire de rappeler qu'il brille même dans la région réputée pour être la plus froide de France !

- Pour en savoir + :

Site officiel de l'Office de Tourisme de Montbenoît Loue Saugeais : http://www.tourisme-loue-saugeais.com/

- Carte situant l'Office de Tourisme de Montbenoît (Saugeais) :

Imprimer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook

Twitter

Réserver un Hôtel

Booking.com

Réservez une chambre d'hôtel ou un autre hébergement en totale sécurité grâce à notre partenaire Booking.com.
Plus de 2000 hébergements référencés en Bourgogne-Franche-Comté : comparez les prix et bénéficiez des meilleurs tarifs d'hébergement garantis !

Please publish modules in offcanvas position.

Bfcomte - Age Themes